>>
Frais du toit

Frais du toit

Apprendre à jardiner avec Phil et Tim

Vous avez envie de goûter au plaisir de cultiver vos propres fruits et légumes? Bien que ça puisse sembler complexe ou sans gage de succès, quelques leçons de base suffiront à garantir (ou presque!) votre réussite.

C’est pour cette raison que Phil Lacroix est allé à la rencontre de Tim, le maraîcher en charge du potager qui trône sur le toit du IGA extra Famille Duchemin, à Saint-Laurent. Ensemble, ils découvrent et vous partagent tout ce qu’il faut savoir pour faire voir le jour à vos premiers plans, et ce, quel que soit l’expérience que vous avez ou l’espace dont vous disposez à la maison.

Apprendre à Jardiner - la base

Jardiniers amateurs ou confirmés, découvrez notre première capsule Apprendre à Jardiner présentée par Philippe Lacroix, depuis le plus grand potager sur un toit de supermarché au pays 🌱

IGA - frais du toit - Apprendre à jardiner - la survie

Des conditions météo extrêmes autant que certains insectes ou animaux pourraient avoir envie de mettre la main (ou la patte) sur vos précieuses récoltes. Voyez comment les en protéger.

Apprendre à jardiner - l'entretien

Il n y a pas de secrets pour entretenir son jardin! Juste d'excellents conseils de la part de Tim Murphy, maraîcher sur le plus grand potager sur un toit de supermarché au pays.

Apprendre à jardiner - la récolte

Honorez vos efforts d’apprenti maraîcher en cueillant adéquatement vos précieuses récoltes et en les dégustant quand elles sont parfaitement mûres. Vous ferez beaucoup d’heureux, à commencer par vous-même!

Cet été, le plus grand potager bio sur le toit d’un supermarché au pays fait un retour à la terre. Dans une websérie en trois épisodes, le jardinier-maraîcher Jean-Martin Fortier part à la recherche de ce qui a poussé sous le IGA extra Famille Duchemin il y a 100 ans. Une quête dans le passé agricole québécois qui lui fera croiser le chemin d’une illustre famille de cultivateurs et découvrir une variété de tomates oubliée. De quoi lui donner envie de faire repousser un peu de notre patrimoine au sommet... 

Découvrez Les racines du toit, une rafraichissante histoire de passion et de traditions.

Le plus grand potager bio sur un toit de supermarché au pays. Le fruit d’un projet ambitieux qui a vu le jour grâce à la famille Duchemin

IGA Famille Duchemin

L’arrondissement de Saint-Laurent, à Montréal, compte désormais un toit vert, le plus grand potager bio sur un toit de supermarché au pays. Ce magasin d’alimentation pourra ainsi offrir à ses clients des fruits et légumes certifiés biologiques ayant poussé sur son propre toit. C’est en effet sur le toit du IGA extra famille Duchemin, un magasin à l’avant-garde en voie d’être certifié LEED argent, que se trouve ce dernier. L’ambitieux projet, mené par les marchands IGA propriétaires Richard, Daniel et Francis Duchemin, et réalisé avec les producteurs urbains de La ligne verte, comporte une foule de défis et tout autant d’anecdotes.

3 défis relevés avec brio

3 défis relevés avec brio

  1. Fertiliser un sol très peu épais Le toit vert du magasin possède un terreau d’une épaisseur de seulement 150 mm. Normalement, on fait pousser dans ce type de sol des plantes qui demandent peu d’entretien et peu de nutriments – tout le contraire des légumes! Cela a nécessité la création d’un plan de fertilisation adapté par un agronome. Par exemple, l’automne dernier, l’équipe a semé des engrais dans la majorité des parcelles afin d’enrichir le sol de matières organiques.
  2. Contrer vents et chaleur Le vent et la chaleur sont deux éléments qui sont intensifiés sur le toit. Pour résoudre ce problème, on a installé des brise-vent et des ombrières.
  3. Faire tenir les tuteurs, mais pas dans le sol! Le tuteurage des plants est plus complexe sur le toit, car il est impossible d’enfoncer des piquets dans le sol. L’équipe a eu une idée géniale pour remédier à la situation : elle a récupéré des sceaux de plastiques, qui auraient fini au recyclage du supermarché, pour y couler du ciment dans lequel on a fait figer des tiges d’acier qui servent de piquets.

Trois anecdotes cocasses

Ce printemps, les agriculteurs ont découvert un nid d’oiseau avec quatre œufs à l’intérieur. Les œufs ont éclos quelques semaines plus tard. Depuis, ils partagent le toit avec une petite famille de Pluvier kildir.

Une petite famille de canards a également élu temporairement domicile sur le toit au printemps. La famille est repartie après quelques semaines.

Les agriculteurs urbains de La ligne verte et la famille Duchemin ont remarqué que les voisins du magasin aiment bien suivre l’évolution du jardin depuis leur petit balcon, en buvant leur café ou en cuisinant sur le barbecue.

Trois anecdotes cocasses

IGA, la ligne verte et alvéole : ensemble pour un projet fructueux

IGA, la ligne verte et alvéole : ensemble pour un projet fructueux

Cet ambitieux projet de toit vert potager biologique n’aurait pu voir le jour sans les agriculteurs urbains de La ligne verte. Leur expertise leur a permis de bâtir le potager sur le toit grâce aux techniques d’agriculture traditionnelles, tout en relevant de nombreux défis techniques inhérents au fait que le potager est en ville… et sur un toit! L’entreprise Alvéole a elle aussi contribué au projet en fournissant des ruches, qui auront donné à l’automne 2017 environ 600 pots de miel.

Pour produire 600 pots de miel, Alvéole devait tout d’abord créer une colonie d’abeilles, en introduisant une nouvelle reine à 10 000 abeilles dans le but qu’elle devienne leur nouvelle souveraine.

Visionnez les vidéos

IGA - frais du toit

Cueillette en direct