Côtelettes de porc à l’érable et au cari de Ricardo


Note

Pour cette recette, il faut utiliser des côtelettes très fines, sinon elles raidissent en fin de cuisson dans la sauce.

Un choix sain, le rapini

Ce qu’on aime avec les rapinis, c’est que tout est comestible : les tiges, les feuilles et les fleurs. Son goût amer s’apparente à la fois à celui de la roquette et de la moutarde. Quant à sa texture, elle se situe quelque part entre celle de l’épinard et du kale. On trouve le rapini à l’année dans la plupart des épiceries ; celui cultivé au Québec est disponible à partir de la fin de l’été jusqu’aux premiers gels.